Question 1 : Vrai

Les antipsychotiques sont parfois prescrits pour traiter les problèmes de comportement chez les personnes atteintes de démence ou les problèmes de sommeil. Cependant, de nouvelles recherches ont démontré que la personne qui prend un antipsychotique est :

  • Plus à risque d’avoir des problèmes de mémoire et de concentration
  • Plus à risque de faire une chute et de subir une fracture (hanche, poignet)
  • Plus à risque d’avoir un accident vasculaire cérébral
  • Plus à risque d’étourdissements, de confusion, d’hypercholestérolémie (haut taux de cholestérol), de développer un diabète ou de prendre du poids.

Pour de plus amples informations sur les antipsychotiques, consultez notre brochure ici.


Question 2 : Vrai

La dose d’antipsychotique est liée à la présence d’effets néfastes. Même à de faibles doses, les antipsychotiques ralentissent l’activité du cerveau et les réflexes.

Pour de plus amples informations sur les antipsychotiques, consultez notre brochure ici.


Question 3 : Faux

Les antipsychotiques ont été développés principalement pour le traitement de la schizophrénie et des troubles bipolaires. Ils n’ont pas été développés pour traiter l’insomnie ou les troubles de comportement chez les personnes atteintes de démence.

Pour de plus amples informations, consultez notre brochure ici.


Question 4 : Faux

Les antipsychotiques ne font que masquer les problèmes de comportement chez les personnes atteintes de démence sans régler la cause sous-jacente. Les risques associés à ces médicaments sont graves.

Cette brochure vous propose des solutions de rechange.


En apprendre plus

Visitez notre site web sur la saine gestion des médicaments

Inscrivez-vous à nos infolettres