La déprescription signifie réduire ou arrêter les médicaments qui n’ont plus d’effets bénéfiques ou qui peuvent être nuisibles. Le but de la déprescription est de maintenir ou améliorer la qualité de vie.

La déprescription concerne les patients, les soignants, les professionnels de la santé et les décideurs politiques.

La déprescription DOIT TOUJOURS être faite avec l’aide de votre médecin ou votre pharmacien.

Le saviez-vous?

71 % des aînés canadiens sont prêts à arrêter un médicament si leur médecin dit que c’est possible (Sirois et al. 2016).

Pourquoi déprescrire?

Avec le temps, et en vieillissant, certains médicaments peuvent devenir inutiles, voire même nuisibles, à cause d’effets secondaires, d’interactions médicamenteuses et d’hospitalisations.

Les effets néfastes des médicaments peuvent inclure :

  • Interactions médicamenteuses
  • Chutes et fractures (visionnez ici de l'information sur les chutres)
  • Problèmes de mémoire
  • Risque de décès
AdobeStock_120358769.jpeg

Les médicaments qui peuvent être nuisibles et pour lesquels la déprescription devrait être considérée, particulièrement chez les personnes âgées de plus de 65 ans, incluent :

Aînés qui remplissent au moins une prescription risquée au Canada

(Source: Morgan et al. 2016)

    Les médicaments risqués sont très dispendieux :

    • Les aînés canadiens dépensent 419 $ million par année pour des médicaments potentiellement dangereux.
    • Les aînés canadiens dépensent 1,4 $ milliard par année en soins de santé pour traiter les effets néfastes des médicaments.

    (Morgan et al. 2016)


    APPRENEZ-EN DAVANTAGE